La place des Fêtes depuis la rue des possibles

Projet de recomposition urbaine

Architecture - ville

2017

La place des Fêtes peut être vue comme le « cimetière des doctrines ». En effet, les hauteurs de Belleville ont servi de terrain d’atterrissage aux plans masses Modernes, aux compositions post-modernes, et aujourd’hui aux stratégies d’urbanisme évenementiel et de communication. Comment considérer cet existant au caractère disparate ? Comment donner lecture de sa complexité et des qualités nées des décalages entre des idéaux et la réalité d’un lieu ? Quelles directions peut-on lire et prolonger en flânant dans le cimetière des doctrines ?